Le portrait du mois

Le portrait du mois

Aujourd’hui on vous présente Danielle, locataire de l’OPAC d’Amiens depuis 36 ans. Dynamique, souriante, et aimable elle nous parle de sa vie, de son parcours et de sa résidence. 

Depuis 1982, Danielle vit dans son logement, qu’elle qualifie de beau et lumineux. La résidence Balzac, elle la connaît bien. Elle l’a découverte comme un quartier résidentiel mais aussi sous ses heures plus sombres et pourtant elle ne l’a jamais quittée et elle y est beaucoup attachée.

Danielle, locataire de l’OPAC d’Amiens depuis 36 ans

Autrefois, caissière gondolière aux Nouvelles Galeries, Danielle emménage dans son premier logement en 1982 « je voulais un logement social, j’ai donc déposé des dossiers au sein des différents bailleurs sociaux présents sur Amiens, et l’OPAC m’a logée ». Aujourd’hui encore elle se souvient de ses anciens gardiens comme M. Deschamps, M. Deboves, M. Parisse, et M.Malaclet avec qui elle s’entendait très bien. Pour Danielle, l’OPAC permet l’accessibilité au logement et le confort au quotidien.

Vivre à Balzac

Balzac est en réhabilitation depuis le 6 juin 2017. Un espoir pour cette sénior qui voit déjà la différence : « je pense que ça va permettre de redynamiser le quartier, d’ailleurs, je croise souvent de nouveaux locataires ». La fin des travaux est prévue pour la fin d’année. Danielle en est ravie et elle a hâte de voir le résultat. Elle se sent plus en sécurité, même si elle avoue n’avoir jamais eu ce sentiment d’insécurité : « ici on me connaît comme la dame au chien, car je me promène toujours avec Boone, je n’ai jamais eu de problème dans ma résidence, les locataires ont du respect entre eux et pour les personnes âgées ».

Son logement, elle l’aime mais avec l’âge il devenait de moins en moins adapté : « j’avais une baignoire et cela devenait compliqué, j’ai fait la demande auprès de l’OPAC d’Amiens pour avoir une cabine de douche et on me l’a installé ! ».

Les activités proche du quartier

Tous les vendredis, Danielle se rend non loin de chez elle, au comité de quartier de Marivaux. Elle y retrouve toutes ses copines pour faire du tricot : « On fait du tricot, du crochet … Chacun fait son ouvrage. Personnellement je tricote pour ma famille, d’autres ont même crée leur site internet afin de partager leurs différentes créations ». Le comité de quartier de Marivaux propose de nombreuses activités comme des ateliers de relaxation, de la couture, des tournois de cartes et bien évidemment du tricot !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *